2. Qu'est-ce qu'une "intervention" ?


C'est une coutume anglo-saxonne qui consiste à intervenir auprès d'un proche pour lui signaler un comportement abusif, c'est très cérémonial et extrêmement ritualisé

Cela nécessite une préparation suivant le processus suivant : a. Un groupe G à l'empathie développée souffre de l'attitude abusive de l'individu XY. Le Groupe G se réunit pour fomenter et décider du moment idéal pour intervenir. Ces conditions idéales réunies permettront de donner un horaire et un lieu de rendez-vous. De préférence un terrain non hostile et familier, pour éviter le développement chez l'individu XY d'un sentiment persécutoir et le risque d'un passage à l'acte ou pire encore la persistance irrémédiable de ses déviances
.

P1000876.JPG b. Il y a une bannière avec écrit "This is an intervention"
c. Il y a des cupcakes multiples (99 en l'occurrence) préparés par I&S

d. Chacun écrit un petit discours sur un papier, qui doit relater un souvenir réel ou non, commun ou non, censé prouver notre affection et notre affliction et qu'on a raison

e. Chacun lit son petit papier avec un air affligé, puis pleure

f. Tout le monde est aligné sous la bannière

g. L'individu XY pleure et doit engloutir AU moins 10 cupcakes pour finaliser le rituel en communiant avec le groupe.

3. Mystère de la transsubstantiation du cupcake.


P1000884.JPG Offrir un cupcake à l'individu XY revient à lui proposer performativement de dévorer sa faute. La multiplicité des cupcakes permet d'accroître ce pouvoir performatif en permettant au dévoreur de la faute de digérer sa culpabilité. Le caractère communautaire de cette offrande multiples de cupcakes permet d'opérer un transfert de la faute et de la culpabilité de l'individu XY sur le groupe G. la pratique de la "cupcake intervention" signe ainsi les qualités éminemment transsubstantielles de ce met aux fioritures si excessives. Cet objet culinaire transsubstantie ainsi la faute d'un individu et le reflet de cette faute sur le groupe.




cupcakes.jpg

Le caractère écœurant du cupcake permet de consumer la faute : un met trop fin ferait oublier le péché originel.

Des milliers de cupcakes là : http://cupcakeblog.com/